LE DEVOIR: article sur l’exposition "Dessins" Maison de la culture Frontenac, Montréal

Décomplexer l’estampe
Jérôme Delgado
21 août 2010 Arts visuels 

[…]

Ceux qui dessinent

À la maison de la culture Frontenac, loin du glamour et des manifestions-événements, l’expo Dessins rassemble douze artistes. Douze noms qu’on associe autrement à la sculpture (Patrick Coutu, François Morelli), à la peinture (Max Wyse, Julie Ouellet), à la photo (Matthieu Gauvin)…

Le propos du commissaire Jean-Sébastien Denis, lui-même présent sur les murs, est tout aussi simple que le titre de l’expo. Le dessin est «formateur», il est la base de tout.

On se plaît bien à parcourir cette expo, qui tient en une salle, qui respire. C’est la légèreté de cet art, il faut croire. Les ensembles complexes ne manquent pas pour autant, comme la mosaïque en demi-cercle de Jean-François Lauda, où le gribouillis voisine la précision, la surface pleine le papier blanc. Le crayonnage, le griffonnage, le tracé, par le biais du graphite ou de l’encre, en couleur ou en noir, sur papier opaque ou fragile, la diversité est aussi matière à dessin.

***

Collaborateur du Devoir